Imprimer

PHRC MATRISK

Écrit par Elise Corre
Document
PHRC MATRISK
Introduction

Facteurs prédictifs précoces des atteintes cardiaques et cérébrales au cours des microangiopathies thrombotiques

MATRISK

Coordination et promotion
Investigateur principal : Pr Paul Coppo
Hôpital Saint-Antoine,
Service d’hématologie,
Tél. : 01.49.28.26.2101 49 28 26 21 - Fax : 01 49 28 33 75
Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Assistance Publique – Hôpitaux de Paris
Résumé
Objectif : Évaluer l’association entre une élévation précoce de la troponine Ic plasmatique et la morbi-mortalité par atteinte cardiaque et/ou cérébrale à la phase aiguë des MAT.
Critère de jugement : Taux de survie sans évènements à J30 définis par : décès, ischémie myocardique, trouble du rythme ou de la conduction, souffrance cérébrale grave, ré-évolutivité. L’élévation de la troponine Ic au diagnostic est définie comme au moins un dosage supérieur à 0,20 ng/ml parmi les 3 dosages réalisés dans les 72 premières heures d’un épisode de MAT (un dosage quotidien).
Objectifs et critères secondaires :
  1. Évaluer la fréquence et le type des atteintes cardiaques survenant à la phase aiguë dans les 3 premiers jours de la prise en charge par :
    • le % de patients présentant au moins une élévation du BNP (ou NT-proBNP) parmi les 3 dosages réalisés dans les 72 premières heures.
    • le % de patients présentant au moins une anomalie de l’ECG, parmi les 3 ECG réalisés dans les 72 premières heures.
    • le % de patients présentant une altération des fonctions VG ou VD, évaluées par une échocardiographie dans les 96 heures avec enregistrement des images pour relecture centralisée.
  2. Évaluer la fréquence et le type des atteintes cérébrales à la phase aiguë dans les 3 premiers jours de la prise en charge d’un épisode de MAT ou au plus tard dans les 7 premiers jours par :
    • mesure du score MMS et NHISS contemporaine de l’IRM.
  3. Comparer les atteintes cardiaques et cérébrales au diagnostic selon le type de MAT (PTT ou SHU atypique idiopathique).
  4. Déterminer les séquelles cardiaques et/ou neurologiques au décours de l’épisode de MAT à M6 et évaluer la fréquence de la réversibilité des lésions cardiaques et/ou cérébrales à M6.
    • À partir de ces résultats, déterminer des facteurs pronostiques de survenue de séquelles cardiaques et cérébrales à M6.
    • Lors de la visite systématique de suivi à M6, les séquelles vasculaires cérébrales (examen clinique, diminution du MMS, bilan neuropsychologique complet, mode de reprise du travail, échelle de Rankin, complété par IRM cérébrale (ou scanner cérébral si contre-indication), selon les mêmes modalités qu’à la phase initiale, si anomalies lors de la phase aiguë) et cardiaques (par examen clinique, avec explorations cardiaques en fonction d’une atteinte initiale ou d’anomalies lors de l’examen) seront évaluées.
Inclusion :
  • J1 :
    • Prélèvements spécifiques à l’étude
    • Examens spécifiques : échocardiographie trans-thoracique systématique dans les 96 premières heures et IRM cérébrale avec séquences standardisées (ou scanner cérébral, si le patient présente une contre-indication) dans la première semaine de prise en charge.
  • J2 et à J3 :
    • Prélèvements spécifiques à l’étude.
  • J30 « sortie d’hospitalisation » :
    • Aucun prélèvement ni examen spécifique à l’étude (recueil de données).
  • M6 :
    • Examens spécifiques : En cas d’anomalie sur l’IRM cérébrale initiale, une nouvelle imagerie cérébrale systématique sera réalisée dans le soin courant selon le même protocole qu’à la phase aiguë. Une échocardiographie de contrôle sera réalisée en cas d’anomalie sur l’examen initial. Enfin, un bilan neuropsychologique complet sera réalisé.
Population concernée : Majeurs atteints d’une MAT.
Critères d’inclusion :
  • MAT, diagnostiquée sur les critères suivants :
    • Anémie (hémoglobine < 12 g/dL) hémolytique mécanique (présence de schizocytes sur le frottis sanguin),
    • Thrombopénie < 150.000 plaquettes/mm3,
  • Consentement écrit signé par le patient, ou par un proche en cas de situation d’urgence avec impossibilité de signer un consentement.
  • Affiliation ou bénéficiaire d’un régime de Sécurité Sociale sauf AME.
Critères de non-inclusion :
  • Pathologie associée à la MAT pouvant être responsables des cytopénies (MATs secondaires) : infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), pathologie maligne, chimiothérapie pour pathologie tumorale, greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques.
  • Grossesse et allaitement, car les modalités de prise en charge en cas de non réponse au traitement standard, d'aggravation ou de ré-évolutivité précoce sont différentes des autres patients.
Statut
Ouvert aux inclusions.