Skip to content
Centre de référence des microangiopathies thrombotiques
Accessibilité
800x600 Résolution intermédiaire Plein écran Augmenter la taille des caractères Réduire la taille des caractères Taille des caractères par défaut
Bannière
Bannière
Accueil La Clinique Définition des MAT Autres syndromes de MAT Syndromes de MAT médicamenteux ou toxiques

Syndromes de MAT médicamenteux ou toxiques

PDFImprimerEmail
Écrit par Marc Buffet
le 05 Décembre 2011
Introduction
Différents syndromes de microangiopathies thrombotiques ont été notés dans la suite de la prise de nombreux médicaments.
D'authentiques PTT acquis ont été décrits, mais le plus souvent le tableau clinique ressemble plus à un SHU avec une atteinte rénale prédominante
Différents médicaments utilisés en cancérologie peuvent déclencher un syndrome de MAT, comme la mitomycine C, la gemcitabine et les antagonistes du VEGF (vascular-endothelial growth factor). La mitomycine C est le plus classique d’entre eux, bien que son utilisation soit actuellement plus rare. La fréquence de survenue d’une MAT après traitement par mitomycine C varie de moins de 2 à 10 p. 100 et paraît dose-dépendante. Le mécanisme physiopathologique des MAT chez les patients recevant une chimiothérapie reste imprécis, mais il semble, là encore, impliquer une souffrance endothéliale. Le syndrome de MAT après administration de mitomycine C est caractérisé par une hypertension artérielle et un œdème pulmonaire lésionnel. À l’opposé, les troubles neurologiques et la fièvre sont rarement présents. La prise en charge comprend l’arrêt total et définitif du médicament et la réalisation d’échanges plasmatiques. Le pronostic est généralement péjoratif
D’authentiques PTT, associés à un déficit sévère en ADAMTS13 lié à des anticorps anti-ADAMTS13, ont été décrits chez des patients traités par ticlopidine. Ces anticorps inhibent ADAMTS13 indépendamment du médicament, ce qui suggère que ce sont des autoanticorps et non des anticorps immuno-allergiques. Une étude a par ailleurs rapporté l’effet cytotoxique de la ticlopidine sur l’endothélium, qui aboutit à un processus d’apoptose. Le pronostic est en règle bon sous échanges plasmatiques. Le clopidogrel peut s'associer à des MAT caractérisées par une insuffisance rénale, une activité ADAMTS13 détectable ou normale, et une réponse médiocre aux échanges plasmatiques. Les autres médicaments pouvant déclencher un syndrome de MAT sont les œstroprogestatifs, la quinine, l’immunotoxine anti-CD22 et l’interféron-alpha.
Pour certains médicaments le lien de causalité ne fait pas de doute, alors que pour d'autre, il est plus difficile d'affirmer que seul le médicament ait pu déclencher la MAT. Pour complexifier les choses, certains médicaments potentiellement inducteur de MAT, peuvent être utilisés dans la prise en charge des patient (par exemple la ciclosporine ou le clopidogrel).
Enfin, des MAT ont été décrites chez des cocaïnomanes.
Liste non exhaustive
Médicaments associés à un syndrome de MAT:
Ticlopidine
Clopidogrel
Ciclosporine A
Tacrolimus
Interféron-alpha
Œstroprogestatifs
Quinine
Cisplatine
Mitomycine C
Bléomycine
Gemcitabine
Immunotoxine anti-CD22
Anticorps anti-VEGF
 
Médicaments suspects d’avoir été associés à la survenue d'un syndrome de MAT:
Cytosine arabinoside
Arsenic
D-pénicillamine
Bibliographie

  1. Medina PJ, Sipols JM, George JN. Drug-associated thrombotic thrombocytopenic purpura-hemolytic uremic syndrome. Curr Opin Hematol. 2001 Sep;8(5):286-93. Review.
  2. Zupancic M, Shah PC, Shah-Khan F. Gemcitabine-associated thrombotic thrombocytopenic purpura. Lancet Oncol. 2007 Jul;8(7):634-41. Review.
  3. Eremina V, Jefferson JA, Kowalewska J, Hochster H, Haas M, Weisstuch J, Richardson C, Kopp JB, Kabir MG, Backx PH, Gerber HP, Ferrara N, Barisoni L, Alpers CE, Quaggin SE. VEGF inhibition and renal thrombotic microangiopathy. NEngl J Med. 2008 Mar 13;358(11):1129-36.
  4. Jackson AM, Rose BD, Graff LG, Jacobs JB, Schwartz JH, Strauss GM, Yang JP, Rudnick MR, Elfenbein IB, Narins RG. Thrombotic microangiopathy and renal failure associated with antineoplastic chemotherapy. Ann Intern Med. 1984 Jul;101(1):41-4.
  5. Murgo AJ. Thrombotic microangiopathy in the cancer patient including those induced by chemotherapeutic agents. Semin Hematol. 1987 Jul;24(3):161-77. Review.
  6. Murgo AJ. Plasmapheresis and antiplatelet agents in the treatment of the hemolytic uremic syndrome secondary to mitomycin. Am J Kidney Dis. 1987 Mar;9(3):241.
Mis à jour le 14 Janvier 2012